Sto part au Japon

C'est décidé, je pars au Japon ! Voyage, entreprise, adresses utiles, formalités : toutes mes recherches au jour le jour.

01-14-2010

Nouveau site !

C'est ainsi que se termine l'histoire de ce blog (presque) : par la création de mon site personnel plus complet, et plus malléable.

Pour suivre mes nouvelles aventures (!), veuillez donc vous reporter sur mon nouveau site, à l'adresse http://davidstosik.fr !

 

Vous pourrez aussi y retrouver le contenu de ce blog, au fur et à mesure de sa mise à disposition.

 

A très bientôt !

Posté par sto_ à 08:16 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

09-01-2007

Récit d'un voyage au Japon (8)

Jeudi 23 Août:

 

Nous nous levons à 8h, prenons une douche à la japonaise, prenons le petit déjeuner « libre-service », à la japonaise, à 8h30. Une fois prêts, devant attendre 10h pour partir de l'hôtel, nous faisons quelques parties de jeux d'arcade, et deux purikura (« purinto kurabu », « print club », une machine qui prend une photo, y ajoute un décor au choix, puis l'imprime sur des petits autocollants): ça sera très bien en souvenir ou collé sur les cartes postales.

Nous arrivons à 10h10 à la gare, partons un train plus tôt que prévu (10h21 au lieu de 11h17). Nous arrivons à Sendai à 11h01, où nous avons 1h10 d'attente: nous en profitons pour prendre l'air, et visiter les alentours. Nous traversons une galerie marchande et achetons nos bentô (à manger dans le train) pour être de retour sur le bon quai, 5min avant le départ à 12h11.

Nous arrivons à Kôriyama à 12h52 (le Shinkansen va très vite). Nous sortons de la gare nous dégourdir un peu: il fait bon, le vent est frais, ça fait beaucoup de bien. Mon chapeau de paille, posé sur mon sac à dos pour le transport, surprend toujours autant.

Le train pour Aizu Wakamatsu part à 13h43, et arrive à 14h53. Nous sommes censés y retrouver la civilisation, et pourtant, plus nous roulons, plus j'ai l'impression de m'éloigner de tout, pour arriver dans une campagne verdoyante, déserte. Je regarde le paysage par la fenêtre, et dors un peu.

Nous arrivons, prenons nos chambres au Eki Mae (devant la gare) Fuji Grand Hotel, payons (5590Y avec petit-déjeuner), puis laissons nos valises sur place, pour aller visiter la ville. Nous croisons beaucoup d'écolières en uniforme, qui rient en nous croisant: les étrangers doivent être rare dans le coin...

Notre premier arrêt est le château Tsurugajô, que nous visitons, en extérieur et intérieur.

Nous continuons notre tour de ville, mais il est déjà tard: 16h30 passées, tous les lieux touristiques à visiter sont déjà fermés.

Notre tour de ville s'achève par un arrêt dans un Book Off (boutique de CD, jeux vidéo, mangas, neuf et d'occasion, que nous avons déjà rencontrée à Tokyo), où j'achète enfin ma DS Lite bleue (11250Y d'occasion), puis par un repas au Mac Donald's sur notre route, où je prend un menu Teriyaki McBurger, et un dessert, pour 890Y.

Nous sommes dans nos chambres à 19h30, nous allumons la TV pour regarder un match de base-ball, j'essaye ma DS Lite, nous allons chacun à notre tour, faire un tour sur Internet, nous discutons... Encore une soirée tranquille, nous nous couchons vers 23h.


Ca s'arrête là pour aujourd'hui, je n'ai encore rien écrit de la suite... ^__^' Beaucoup de boulot m'attend...

Posté par sto_ à 05:24 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Récit d'un voyage au Japon (7)

Mercredi 22 Août:

Nous nous levons à 9h15, notre premier train est assez tard. Nous nous préparons en vitesse, constatons que les toilettes ne sont ouvertes qu'entre 6h et 16h30, puis partons vers la gare. Nous n'avons pas petit-déjeuné au temple, ce dernier ne proposant qu'un petit déjeuner à la japonaise, dont nous ne raffolons pas.

Nous petit-déjeunons à la gare, avant de partir (canette de boisson chocolatée au goût médicamenteux et petits gâteaux au chocolat pour moi).

Nous partons vers Ichinoseki à 10h25, sous l'orage, arrivons à 10h33, entrons dans le Shinkansen pour Sendai, qui part à 10h40. Nous arrivons à 11h12, et avons presque une heure de pause avant le prochain train, qui part pour Matsushima Kaigan, à 12h07. Nous y arrivons à 12h33, sous la pluie, qui tombera toute l'après-midi. Nous laissons nos bagages à la gare, achetons des hot-dogs, puis commençons la visite: le parc, la vue superbe depuis Oshima, le temple Godaido, l'entrée du temple Zuiganji. N'ayant pas mon parapluie, je m'arrête dans un magasin de souvenirs pour m'acheter, parmi d'autres souvenirs, un grand chapeau de paille, que je porterais jusqu'à la gare. Les réactions des locaux ne se font pas attendre: on me regarde, on sourit, mais ça n'a pas l'air moqueur. Je suis juste un touriste étranger qui a osé.

Nous sommes à la gare à 16h, attendons notre train de 16h34. Nous arrivons à 16h45, où une personne du Saga Beach Hotel nous attend déjà avec son mono-space. Nous peinons à tous rentrer, avec nos bagages. Nous arrivons à l'hôtel en 5min. Ça ne paye pas de mine, mais une fois dans nos chambres, c'est le bonheur: nous avons deux chambres plus grandes que celle de la nuit dernière, pour nous cinq. Je remarque aussi dans le hall de l'hôtel quelques jeux d'arcade. Le temps étant trop mauvais, nous ne nous baignerons pas dans la piscine...

Le dîner à la japonaise est servi à 18h, et est encore plus copieux qu'à l'onsen: du poisson cuit, quelques sashimi, des tempura (beignets fris légers) de légumes et de poissons, du riz parfumé accompagné de filets de poisson, une soupe aux coquillages. Nous resterons une heure dans la salle à manger à nous régaler de ce festin.

De retour dans nos chambres: les futons sont faits !

N'ayant rien à visiter à porter, nous resterons dans les chambres ce soir-là, à regarder des émissions de TV japonaises, dont un historique des tubes de l'été des années 80 à nos jours, des plus kitchs. Je m'achète un pot de glace au chocolat pour 200Y à une machine (les japonais n'ont pas vraiment de notion de dessert, dans leurs repas).

Nous nous couchons ensuite, peu avant minuit pour moi, j'avais un endroit confortable où écrire mon récit.

Posté par sto_ à 05:23 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Récit d'un voyage au Japon (6)

Mardi 21 Août:

7h50, ma montre sonne. Nous enfilons tous un yukata dans notre chambre, nous retrouvons sur le pallier, puis allons petit-déjeuner à la japonaise, dans la même salle qu'hier. 8h10: nos 5 plateaux nous y attendent. Guillaume passera son tour cette fois, n'étant pas très chaud pour manger ce qu'on s'attend à avoir au petit-déjeuner. Il est vrai que ce n'est pas très appétissant. Au menu: flanc au tofu, poisson grillé, riz, etc. Je ne mange pas grand chose.

Nous sommes de retour dans nos chambres à 8h40, où nous nous préparons au départ en mini-bus. Il se met à pleuvoir, je décide de m'habiller chaudement. Je le regretterais plus tard dans la journée. Le bus n'étant qu'à 9h30, je me repose jusqu'à ce que les copains viennent me chercher. Nous partons payer à l'accueil: 9054Y, pour une nuit qu'on n'oubliera pas de si tôt!

Le mini-bus arrive à la station ALPA Komakusa, où nous descendons, pour prendre un autre bus, à 9h50.

Nous montons dans ce bus à 10h10. Le brouillard durant tout ces trajets en bus fut assez impressionnant: on ne voyait pas à 100m.

10h50: nous arrivons devant la gare de Tazawako. Nous avons 12 minutes pour rentrer dans le bon train. Pas de problème, nous voilà en direction de Morioka, où nous arrivons à 11h38. Avant le train pour Hiraizumi de 12h11, nous nous achetons un bentô, que nous ne mangerons qu'une fois arrivés, ne pouvant pas manger dans ce train. Nous arrivons à 13h31, mangeons devant la gare, et subissons une nouvelle averse, durant laquelle nous nous réfugierons sous le hall de la gare. Il fait quand-même plus chaud que là d'où nous venons. Nous allons à pied avec nos valises jusqu'au temple Motsuji, où se trouve l'auberge de jeunesse qui nous hébergera durant la nuit. Nous y laissons les valises, puis visitons le temple et son parc. Nous allons ensuite vers le temple Chûsonji, à un peu moins de 2km de là. La partie finale du trajet sera une cote très pentue, d'une longueur de 800m, où je regretterais vraiment mes vêtements longs. Nous commençons à être habitués à ces temples, et sommes moins impressionnés qu'au début. Il faut dire aussi que le premier que nous avons visité, à Asakusa, n'est pas des moindres.

Nous repartons vers l'hôtel, avec l'impression que le soleil se couche plus tard qu'à Tokyo, mais c'est  juste que les bâtiments sont moins hauts.

De retour à l'auberge, à 17h20, nous payons (4410Y) puis prenons possession de notre chambre. 10 tatamis pour nous 5, ça fait un peu petit. En plus, il n'y a pas de climatisation, juste un petit ventilateur.

Nous nous reposons en attendant l'heure d'ouverture de la salle de bain, 18h (pas de douche le matin, donc!).

18h, direction la salle de bains, à la japonaise: une grande salle d'eau mosaïquée, avec un grand bain d'eau très chaude (seul le robinet d'eau chaude est ouvert pour le remplir, en permanence, afin de ne pas le laisser refroidir), trois tabourets, trois baquets, des robinets, un miroir, et les règles sont les mêmes qu'à l'onsen.

Une fois tous prêts, vers 19h00, nous sortons nous acheter à manger. Note pour la prochaine fois: dans les coins un peu paumés, il est déjà un peu trop tard pour trouver quelque chose de correct encore ouvert. Je mangerais donc des chips et une glace.

Nous nous coucherons tôt, un peu avant 23h00 pour ma part, ayant trouvé par hasard un réseau WiFi sur lequel j'ai pu connecter mon ordinateur, pour aller sur Internet.

Posté par sto_ à 05:22 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Récit d'un voyage au Japon (5)

Lundi 20 Août:

Nous nous levons très tôt, à 6h45, pour notre départ à Kakunodate, Vincent reste un peu au lit. Nous nous pressons pour ne pas rater le train, mais Vincent, lui, dors toujours. Nous partons à l'hôtel à 7h50, quand Vincent a fini de déjeuner, avec nos valises et nos sacs (j'ai eu la mauvaise idée de prendre quasiment toutes mes achats faits sur place, ce qui a alourdi ma valise...).

Nous n'avons jamais traversé aussi vite la distance qui nous sépare de la gare d'Asakusa.

Un métro nous attend, nous le prenons. Arrivés à Ueno, nous devons slalomer entre les personnes pour nous frayer un chemin jusqu'au contrôleur à qui nous devons présenter notre JR Pass et notre réservation, afin de passer les portillons. Nous sommes de l'autre côté. Ah non, Vincent est encore du mauvais côté. Il ne trouve plus son JR Pass. Panique, on risque de rater notre train. Je pars en éclaireur pour repérer le quai, pendant que Vincent trouve son JR Pass. Il l'a, et nous rejoint. Il ne nous reste même pas 10 min, nous courrons presque jusqu'au quai. Nous nous postons devant la bon numéro de porte peint au sol. Le Shinkansen (train à grande vitesse japonais) arrive. Son museau en forme de fusée m'impressionne.

Le train rapide traverse les campagnes et vallées japonaise en direction du Nord à grande vitesse.

Il s'arrête à 11h00 à Morioka pour être séparé en deux. Nous sommes dans la bonne partie, qui continue vers l'Ouest jusqu'à Kakunodate, où nous arrivons à 11h53, sous la pluie.

Je suis en short et en tee-shirt, et je n'ai pas mon parapluie. Je le chercherais dans ma valise une fois à l'office du tourisme, que nous trouvons, comme prévu, juste à droite en sortant de la gare. Nous y laissons nos bagages, contre 200Y par personne, et j'en profite pour récupérer mon parapluie, qui me servira bien dans l'après-midi.

Nous entamons alors la visite de nombreuses maisons de Samurai, dont une grande payante, où nous nous déchausserons pour rentrer, et aurons droit à un historique d'une dizaine de minutes en anglais. Ces maisons, qui ont, pour certaines, plus de deux cents ans, sont superbes.

Une fois la visite terminée, toujours sous la pluie, nous nous arrêtons dans un supermarché pour acheter nos bentô du midi, à base de sushis pour ma part. Nous mangeons sur des bancs près de la gare.

Nous prenons après une petite pause, à 15h12, le train en direction de Tazawako, où nous aurons 10min pour trouver le bus qui nous amènera jusqu'à notre lieu d'hébergement pour la nuit.

15h25, nous sommes à Tazawako, il pleut averse. Le contrôleur du train nous indique la direction vers le bus à prendre, et, nous voyant hésiter à la sortie, vient nous le montrer clairement du doigt. Nous nous y dirigeons, demandons si c'est bien ça, puis le prix. Quand le chauffeur nous voit en train de préparer notre monnaie, il nous explique qu'on payera en sortant, et nous comprendrons une fois montés. Nous prenons notre ticket, rangeons les valises où nous pouvons, et le bus part, sous un torrent de pluie.

Nous soufflons un peu, et essayons de comprendre le fonctionnement du paiement du bus. Notre ticket porte le chiffre 0. A chaque arrêt, il sort un numéro supérieur de la machine. Sur un affichage digital, on peut voir, à gauche, le nom de la station suivante, sur la grande partie restante: plusieurs montant, surplombés de nombres, fixes. Nous comprenons assez rapidement qu'au dessous du numéro indiqué sur le ticket de l'usager, il y a le tarif à payer pour descendre au prochain arrêt. Nous avons le numéro 0, il n'y a plus qu'à attendre que le montant au dessous s'approche de celui indiqué par le chauffeur, 580Y. Nous admirons pendant ce temps-là le paysage, la brume, le lac Tazawa à côté duquel nous roulons quelques instant. La route est sinueuse, nous montons dans la montagne.

Le premier arrêt à 580Y n'est pas le bon; c'est le second: ALPA Komakusa, il est 16h10 à notre arrivée.

Là, le chauffeur nous demande si nous allons au Tsuru-no-yu, auquel nous répondons par l'affirmative. Ils nous indique alors un mini bus à prendre. Nous qui pensions être arrivés !

Nous rentrons dans ce mini-bus, rangeons nos valises comme nous pouvons, et nous voilà partis. Ce mini-bus parcourra alors des petits chemins de montagnes, pour nous amener, d'abord à un premier arrêt, où nous récupérons quelques personnes, ensuite à notre destination finale pour la journée: le Tsuru-no-yu. Il est 16h40, le ciel est couvert, la brume omniprésente.

Nous entrons dans un décor de rêve. Tout est très vert, l'onsen (bains, thermes, sources chaudes japonais) est perdu là, au milieu de nulle part. Nous sommes accueillis en japonais par une femme qui nous prendra en charge jusqu'à notre chambre. On nous demande d'abord de remplir un formulaire, puis on nous présente les heures et le lieu des repas (18h pour le repas, 8h00 pour le petit déjeuner, les deux à la japonaise).

Une odeur d'oeuf dur règne depuis que nous sommes arrivés. Je comprendrais une fois dans le bain qu'il s'agit de l'odeur du souffre contenu dans l'eau thermale.

On nous présente ensuite nos chambres: deux chambres de deux, et la mienne, où je serais seul.

Nous nous reposons un peu, nous remettons de nos émotions, et découvrons cet endroit plein de charme. Avant de sortir de nos chambres, nos revêtons l'habit des lieux: un yukata (kimono léger), sa ceinture et un tanzen (veste). Nous sortons prendre quelques photos, puis remontons dans nos chambres, nous préparer pour le repas de 18h.

Arrivés à l'endroit indiqué auparavant, on nous présente 5 plateaux, à même le sol, avec un coussin devant chaque. Nous devrons manger à la japonaise. C'est dur pour moi: ma grande taille et mon poids me permettent difficilement de tenir en place sur les genoux, ou de me mettre en tailleur.

On nous propose de la bière, nous en prenons une par personne, cinq donc. La serveuse a l'air étonnée, mais nous confirmons notre choix. Nous comprendrons son étonnement quand nous verrons que les bouteilles de bière font 633cl.

Malgré ma position délicate, je profiterais quand-même pleinement de ce festin de roi: soupe, poisson grillé, divers condiments, riz, salade, nouilles à la viande, ...).

A la fin du repas, nous partons chercher nos affaires dans les chambres, avant de nous diriger vers un bain hommes (il y a aussi un bain mixte). La tradition y est à respecter: nous devons y entrer nus, munis éventuellement d'une serviette à ne pas tremper dans le bain, après avoir suivi une procédure assez précise. Il faut d'abord se mouiller en se versant de l'eau sur le corps à l'aide d'un bacquet (soit froide, à température du robinet, soit chaude, à température de l'eau thermale, c'est-à-dire très chaud, dans les 40°C), puis ensuite se savonner pour se nettoyer correctement, et enfin se rincer, toujours à l'aide du baquet (ne surtout pas rentrer dans le bain sans s'être nettoyé, ni rincé). De plus, il ne faut pas se savonner ni s'asperger d'eau debout, pour éviter d'éclabousser ses voisins.

Uns fois cette procédure terminée, on peut enfin rentrer dans le bain, qui se trouve à l'extérieur. Il fait nuit, l'air est empli de vapeurs d'eau et d'odeurs de souffre, l'eau est trouble, brûlante.

L'entrée y est difficile, je n'ai personnellement jamais pris de bain ou de douche aussi chaud. J'y entre quand-même jusqu'à la taille. Nous nous asseyons sur une marche. Relaxation.

Nous discutons à voix basse depuis notre arrivée, pour éviter de troubler ce lieu paisible. Je m'immerge jusqu'au cou (autre règle: il ne faut pas immerger sa tête ni ses cheveux): ça fait beaucoup de bien, mais je n'y resterais pas longtemps. J'alternerais les phases relaxantes immergé, avec les phases à l'extérieur, où je reprends un peu d'air. Nous nous prélasserons une bonne demi-heure dans ce bain paisible, voyant entrer puis sortir les quelques personnes s'aventurant dans le bain à cette heure-ci. A la sortie, je m'asperge le visage d'eau froide, afin de me rafraîchir un peu, mais conserve la chaleur de l'onsen sur le reste du corps, afin d'en bénéficier le plus longtemps possible. Nous sommes complètement détendus, brûlants et rouges. Nous nous séchons brièvement, enfilons les yukata, puis prenons la direction du seul distributeur de boissons du coin. Une fois désaltérés, nous commençons à jouer au tarot dans la partie commune, encore écarlates.

Durant notre partie, une personne de l'hôtel nous apporte une assiette de petits haricots dans leurs cosses, comme nous en avions rencontrés sur nos plateaux. Il nous incite à en manger. C'est très bon en amuse-bouche. Cette petite attention fait plaisir.

Nous ne coucherons pas très tard cette nuit-là, devant partir encore une fois assez tôt le lendemain.

Posté par sto_ à 05:21 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]


Récit d'un voyage au Japon (4)

Dimanche 19 Août:

Aujourd'hui, nous avons prévus de visiter les quartiers de Shibuya et Harajuku, ainsi que son parc. Nous nous levons à 9h, prenons le métro à 10h30 pour effectuer le trajet Asakusa -> Omote-Sandô -> Harajuku.

En sortant, nous repérons les premières Harajuku girls, des filles habillées de façon très ... étonnante, on se croirait en plein carnaval (les photos parlent plus).

Nous nous dirigeons ensuite vers le parc Yoyogi, dans lequel nous allons visiter le temple Meiji-Jingû, où nous assisterons à deux mariages, très solennels. Nous faisons le tour de ce grand temple,  prenons toujours autant de photos, puis accédons ensuite à la partie payante du parc, où nous ne trouverons rien de très intéressant...

Nous mangeons ensuite dans un restaurant du parc, où j'ai pris une bonne assiette de sushis pour 1650Y (10€).

De retour dans le quartier très agité de Harajuku, nous croisons, pas loin d'une statue représentant Elvis Presley, deux bandes rivales s'installant sur une place pour mettre leur musique rock à fond. Ils sont habillés en cuir noir, coiffés d'une banane gominée, se repeignent sans arrêt, dansent, et n'hésitent pas à poser pour des photos.

Nous continuons notre tour de Harajuku, pour passer dans les rues où les boutiques de vêtements à la mode abondent. Nous trouvons aussi sur notre route un magasin de mangas énorme, où je suis obligé de demander à un vendeur pour trouver ce que je cherche, mon accent n'étant pas génial, je suis même contraint d'écrire le nom du manga que je cherche pour qu'il me comprenne. Je trouve aussi dans cette boutique de vieux jeux que je recherchais, vendus d'occasion pour trois fois rien, je n'hésite pas. Nous faisons un détour vers le petit temple Togo, à deux pas, puis décidons vers 16h de nous diriger vers le second quartier que nous voulions visiter dans la journée: Shibuya.

Ce quartier est très fréquenté: pas encore sortis de la gare, nous remarquons les passages piétons dans tous les sens, et n'hésitons pas à photographier le flot de gens qui traversent lorsque le feu passe au vert. Nous descendons et nous arrêtons devant la statue de Hachiko, ce chien qui venait tous les jours à la gare attendre sont maître, et qui a continué ainsi, même une fois ce dernier décédé.

Nous somme impressionnés par la hauteur des buildings, l'omniprésence des publicités, la foule...

Nous trouvons quelques magasins qui nous intéressent (musique, goodies d'anime, etc.), puis restons dans le quartier jusqu'à la tombée de la nuit, afin de profiter de son éclairage de nuit. Nous rentrons en métro pour Asakusa, prenons notre bentô au passage, puis arrivons à l'hôtel vers 21h pour manger. Nous préparons ensuite nos affaires pour le grand départ du lendemain, et ne nous couchons pas trop tard.

Posté par sto_ à 05:19 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-27-2007

Récit d'un voyage au Japon (3)

Samedi 18 Août:

Nous nous levons à 8h00, déjeunons comme la veille, puis partons à 9h15.

Nous nous dirigeons vers la même station qu'hier, pour aller en métro jusqu'à Suehirochô, la station la plus proche du quartier d'Akihabara, sur la ligne que nous prenons depuis Asakusa. Nous arrivons très rapidement, seulement 4 stations nous séparent.

J'ai noté la veille quatre adresses que je souhaitais visiter, deux concernant la vente de matériel pour jeux vidéo d'arcade, une autre étant le magasin Super Potato, le must en matière de d'anciennes consoles Nintendo et autres, et enfin, la dernière: le Sega Center, une salle d'arcade géante sur plusieurs étages. Je ne trouve pas ce que je cherche dans les deux premières, je jure d'y repasser avant la fin du voyage, et prend quelques photos souvenir.

Nous tombons sur une grande boutique sur 7 étages, nous dirigeons avec Sylvain à l'étage jeux vidéo, et ressortons 30min plus tard les mains pleines de CD de musiques de jeux vidéo, tout contents.

Nous avons un peu de mal à trouver Super Potato: c'est vraiment une petite enseigne paumée dans une petite rue. C'est le paradis de tout fan de Nintendo qui se respecte. Je ressors de là avec quelques photos, et, surtout, les mains pleines de jeux vidéo (j'ai déjà peur pour la limite de poids à notre retour en France). Nous partons à la recherche de notre déjeuner vers 13h, les restaurants sont rares et bondés, nous optons une fois de plus pour un bentô; pour changer, je décide de prendre des brochettes, tout aussi bonnes. Nous tournons ensuite dans les rues pour trouver un endroit où nous poser, et ne nous arrêtons qu'à 13h20 sur trois pauvres blocs, à un croisement, sur lesquels nous pouvons nous asseoir. Les passants nous regardent: ça ne doit pas être commun de voir des gens manger dans la rue, encore moins des « gaijin » (étrangers). Nous reprenons ensuite notre visite du quartier d'Akihabara, où, là aussi, les mots sont faibles: la foule est dense, il est difficile de rentrer dans un magasin ou de trouver ce que l'on cherche, les boutiques sont partout, sur plusieurs étages, les buildings nous surplombent, couverts d'affiches publicitaires où d'écran géants, diffusant animés, clips musicaux, et publicités évidemment. Le bruit est inexplicable: les vendeurs dans les rues crient pour vanter leur marchandise, on entend « Hirasshaimase ! » tous les dix pas, toutes les télévisions et écran géants débitent leur flot sonore à haut volume...

Nous nous écartons légèrement de la folie d'Akihabara pour aller visiter un sanctuaire à deux pas, caché dans la ville. Superbe, les photos parlent d'elles-mêmes. Nous refaisons un petit tour dans Akihabara, où nous croiserons de nombreuses jeunes filles habillées de façon assez étrange, essayant de vendre je ne sais quoi; avant de rentrer à l'hôtel puis de partir manger au restaurant.
Cette fois-ci, nous nous y sommes pris presque assez tôt, nous trouvons un petit restaurant ouvert, le « Joy Coffee Bar » (nom à vérifier), présentant dans sa vitrine, comme la plupart des restaurants, les différents plats composant la carte, plastifiés. Nous entrons. La serveuse nous accueille, puis nous parle en japonais. Nous essayons de comprendre. Elle nous explique que le restaurant ferme à 20h. Il est 19h, c'est bon, lui disons-nous, elle nous amène à notre table, puis nous apporte un verre d'eau avec des glaçons par personne.

Nous commandons: yaki sôba (nouilles à la viande) pour tout le monde, sauf Léo, qui prend un curry rouge.

On nous sert d'abord une salade légère, puis nous apporte les plats commandés, accompagnés d'une soupe miso. Elle nous demande, toujours en japonais, si ça ira avec les baguettes, puis nous explique qu'il faut verser une sauce et un condiment sur nos nouilles.

Durant notre repas, nous remarquons la musique: des morceaux tirés de bandes originales de films d'animation de Ghibli, d'autres de Disney. Nous supposons qu'elle nous a mis ça après avoir remarqué le tee-shirt que Sylvain avait acheté au musée la veille. Un peu plus tard dans le repas, à l'occasion d'un Nième service d'eau fraîche, la serveuse nous demande si nous sommes en voyage touristique, puis d'où nous venons, évidemment en japonais. Elle est très gentille de nous faire la conversation en japonais, la plupart des gens que nous croisons s'efforcent de nous parler en anglais, même s'ils ont du mal, et même si nous leur parlons en japonais; elle félicite aussi Guillaume pour son japonais, qui est en effet pas mauvais.

Nous terminons de manger, puis nous rendons au comptoir pour payer (encore une fois une broutille: 750Y). La serveuse nous accompagne à la porte puis nous pose deux dernières questions: où dormons-nous, et comment nous y rendons-nous, questions auxquelles nous nous faisons un plaisir de lui répondre en japonais.

Nous arrivons vers 20h30 à l'hôtel, où nous finissons de préparer les derniers détails du voyage que nous entamerons lundi (horaires des trains non réservés, lieux à repérer, etc.).



Petit rappel: je poste mes photos sur ma galerie (avec des sous-galeries).

Posté par sto_ à 02:34 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-23-2007

Récit d'un voyage au Japon (2)

Réveil à 7h, la nuit s'est bien passée, la fatigue accumulée durant ces dernières 36 heures aidant.

Petit déjeuner au Sakura Hostel pour 315Y (pain de mie grillé, confitures, café, lait en poudre...).

Nous retournons à nouveau en direction de la gare d'Asakusa, cette fois-ci pour aller au musée Ghibli de Mitaka, avec une correspondance aux gares d'Ueno et de Shinjuku (métro jusqu'à Shinjuku, train ensuite). Arrivés à Mitaka, 1500m nous séparent du musée, distance que nous parcourons à pied, à l'ombre d'une végétation dense, due au proche cours d'eau.

Nous arrivons un peu avant 10h au musée Ghibli. Nos places étant réservées pour cette heure précise, nous attendons un peu, puis nous insérons dans la file d'attente. A l'entrée, un guichetier nous donne notre passe: un morceau de pellicule tiré d'un des animés de Ghibli.

La visite dure 2h30, nous y trouvons énormément de crayonnés des différents animés de Ghibli (Mon voisin Totoro, Naüsicaa de la vallée du vent, Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro...), mais aussi des attractions plus interactives: une visionneuse de bandes de cinéma, un superbe carrousel de figurines, qui, une fois tournant, et éclairé par une lumière stroboscopique, donne une illusion de mouvement bluffante. Nous prenons aussi le temps de prendre la classique photo au pied du géant de fer (du film « Le château dans le ciel »). Nous partons ensuite faire la queue pour la séance de projection d'un court-métrage. Très mignon, sans paroles, donc compréhensible pour tous. On a souri, c'était bien.

Avant de quitter le musée, nous passons par la case inévitable des boutiques, où nous achetons divers livres, figurines, t-shirts...

Sortis à 12h30, nous nous dirigeons vers le combini Lawson tout près, y achetons notre bentô, ainsi qu'un guide du musée, rempli de photos, et pas très cher. J'y achète aussi un lot de trois petites serviettes, que je porterais autour du cou, afin de m'éponger lorsqu'il fait chaud (la plupart du temps en fait).

Nous prendrons notre repas dans le parc d'Inokashira, tout proche.

A 13h30, nous sommes de retour à la gare de Shinjuku, quartier que nous avions décidé de visiter à ce moment-là. Nous marchons beaucoup, découvrons encore une nouvelle facette du Japon, dans ce quartier très commercial et très fréquenté, où j'achète mes premiers mangas et jeux, à des prix que je n'aurais jamais espérés (la vente d'occasion se pratique beaucoup, les japonais étant très soigneux avec ce qu'ils achètent puis revendent, on a l'impression d'acheter du neuf, à prix très bas). Les photos valent mieux que les mots pour décrire ce que l'on voit dans de tels quartier: des affiches ou écrans publicitaires géants, la foule, des boutiques partout, à tous les étages...

Nous rentrons à 18h30 à l'hôtel pour nous reposer un peu de notre longue marche, avant de partir acheter un bentô dans le combini le plus proche encore ouvert. Nous mangerons vers 21h. Après cela, petite pause internet, mails, MSN, photos, et préparation de la journée du lendemain, avec repérage des adresses à visiter. Le sommeil se faisant sentir, je me couche vers minuit, presque une heure après mes compagnons.

PS: ceci est un premier jet,amené à être corrigé, complété, modifié...

Posté par sto_ à 04:16 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-21-2007

Programme final

J'ai oublié de le poster, mais on a terminé il y a quelques jours (alors qu'on était déjà au Japon) notre programme pour les trois semaines à venir, horaires de trains comprises. Le voilà en copier-coller "quasi-brut" :

 

 

 

 

 

 

 

Programme du voyage

3 semaines au Japon


du 15 août au 4 septembre 2007

Mercredi 15 août

Départ pour Tokyo-Narita

Vol AF 272 Départ : 11:45 

Rendez-vous aéroport : 09:45

 

Aéroport Charles de Gaulle (Roissy) - Terminal 2 -Hall F - Niveau départ, devant les comptoirs d’embarquement du vol AF 272 (au fond du hall, sans doute comptoirs 10, 11 ou 12).

Nous ferons un embarquement de groupe, c'est-à-dire que nous conserverons les billets jusqu'au départ. Une fois les formalités effectuées, nous vous remettrons votre billet de retour.

L'embarquement de groupe implique la présence de tous. Nous vous remercions par avance de votre ponctualité, et de nous prévenir le plus tôt possible en cas de retard prévisible.

 

En cas d’urgence le jour du départ UNIQUEMENT, vous pouvez contacter notre transfériste, Paul au : 06.60.67.13.62

 

Arrivée à Tokyo Narita : 6:50 locales (7 heures de décalage, environ 12 heures de vol).

Jeudi 16 août - Lundi 20 août

Tokyo

4 nuits à Sakura Hostel (Petit déjeuner compris)

Accueil, puis transfert à Sakura Hostel à Asakusa (arrivée prévue avant midi). Nous irons découvrir le quartier, expliquer le fonctionnement des trains, réserver les trains, bref : premier contact avec Tokyo…

 

Vendredi 17 août

Visite du Musée Ghibli

Nous avons obtenu des tickets pour une entrée à 10:00.

Rendez-vous à la gare JR Shinjuku, sur le quai n° 12, en tête du train direction Nakano, à 8:45.

Nous vous expliquerons comment vous y rendre depuis votre hôtel. Les billets seront à régler à l’arrivée à Tokyo.


Après-midi : Shinjuku

Samedi 18 août

Nikkou / Kamakura / Hakone ?

 

Dimanche 19 août

Harajuku et Shibuya

Lundi 20 août

Kakunodate – Tazawako

1 nuit à Nyuto Onsen (Dîner et Petit déjeuner compris)

(Auberge : Tsuruno-yu, à votre charge : 8550 yens par personne)

Départ de Tokyo pour Kakunodate, visite (très) rapide, et départ pour Tazawako.

Kakunodate est une ville de samouraï, ancienne cité fortifiée, qui conserve de magnifiques maisons de samouraï. On la surnomme "le Petit Kyoto", mais ici ce sont les demeures seigneuriales, et non les temples, qui donnent un charme exquis. Le meilleur moyen pour visiter est en vélo (location à la gare). Comptez 3 à 4 heures de visite.

Chercher l'office du tourisme: 観光局 (kankô-kyoku) (sortie de la gare, à droite)

Ensuite, vous passerez la nuit à 40 minutes en bus de la gare de Tazawako, dans un onsen (source thermale) faisant partie des "onsen secrets du Japon", un lieu perdu dans la montagne, des bâtiments d'un autre âge, un bain immense près de la rivière, une nourriture naturelle servie dans des chaudrons qui cuisent sur un feu de bois, dans une petite salle à tatamis. Magique! Bains de minuit et air pur.

 

Shinkansen à réserver vers Kakunodate :

« 820日のこまち7834分発→角館までを5名禁煙で予約願います »

Ueno

08:3411:53 5 stations « Komachi 7 »

Kakunodate

15:1215:25 « Komachi 22 »

Tazawako

 15:3516:09 «buûus» (demander horaire retour + ramenage jusqu'à l'arrêt par l'hôtel)

ALPA Komakusa

 

Une fois que vous arrivez à la gare de « Tazawako », prenez le bus direction « Nyuto Onsen ». Si vous ne trouvez pas le quai du bus devant la gare, demandez à quelqu’un en montrant la phrase en japonais suivante :

« 乳頭温泉行きのバスを教えてください »

 

 

 

Photo non contractuelle (la neige ne sera pas au rendez-vous). L’endroit est splendide et magique.

 

 

 

Vous descendrez à la station « ALPA Komakusa ». Les gens de l’hôtel viendront vous chercher à l’arrêt du bus. Le nom de l’hôtel est « Tsuruno-yu ». (0187-46-2139 )

Le dîner se passe dans la salle à manger. On vous indiquera où elle est située.

Le petit déjeuner sera servi dans la salle à manger, à partir de 7:00 du matin.

Ci-dessous, plan de l’hôtel. Il y a 5 bains extérieurs. Celui de gauche est réservé aux femmes, celui du milieu (rond) est un bain mixte. Le maillot de bain n’est pas accepté. Il faut toujours se laver avant d’entrer dans le bain commun.

Bons bains !

 

Mardi 21 août

Hiraizumi (préfecture d’Iwate)

1 nuit à Motsuji (Pas de repas compris)

(Auberge : Temple Motsuji, à votre charge : 5040 yens par personne)

Direction Hiraizumi (au nord ouest d’Ichinoseki) où se trouvent des temples très réputés, qui espèrent êtres classés par l'Unesco en tant que "trésor mondial". Hiraizumi est à 2h30 de train a partir de Tazawako

http://www.pref.iwate.jp/~hp0907/english/index.html

Il y a 3 choses à voir :

 

 

 

  • Temple MOTSUJI (0191-46-2331 ) où il y a un Youth hostel & Syukubo (dans une chambre tatami), où vous passerez la nuit.

http://www.motsuji.or.jp/english/keidai/index.html

 

 

 

 

 

  • Takkoku no iwaya : C’est un temple qui a été construit en tant que KIYOMIZU DERA (KYOTO) de TOHOKU (partie nord de japon).

http://www.town.hiraizumi.iwate.jp/scripts/hiraizumi/kanko-rekisi/kanko/takkoku.html

 

Il y a moyen de louer des vélos à la gare.

 

Le texte de réservation du Shinkansen de Tazawako à Hiraizumi :

« 821日こまち12号、田沢湖―盛岡間を5名禁煙で予約願います »

Tazawako

11:0211:38 Shinkansen « Komachi12 » direction Tokyo (demander horaire bus retour + ramenage jusqu'à l'arrêt par l'hôtel)

Morioka / Changement de train

12:1113:31 16 stations Ligne : JR Tohoku Honsen / Direction Ichinoseki

Hiraizumi

 

Voici le plan de l’auberge Motsuji à partir de la gare Hiraizumi

Mercredi 22 août

Matsushima

1 nuit à Saga Beach hotel (Dîner et Petit déjeuner compris)

(Saga Beach Hotel (022[5]-88-3345) à votre charge 5775 yens par personne)

Matsushima est un des trois plus beaux paysages du Japon, avec Miyajima, où vous serez quelques jours plus tard. Une sorte de baie d'Halong en miniature, la capitale des huitres (délicieuses). Nombreuses promenades possibles.

 

Le texte de réservation du Shinkansen en Japonais :

« 8月22日一関からのやまびこ50号仙台までの予約を5名でお願いします »

Hiraizumi 

10:2510:33 1 station JR Tohoku Honsen

Ichinoseki / Changement de train 

10:4011:12 2 stations JR Shinkansen Yamabiko 50  

Sendai / Changement de train 

12:0712:33 3 stations JR Sensekisen train rapide/Direction : Ishinomaki Voie N°9 ou 10

Matsushima Kaigan 

 

L’endroit touristique (la baie) est à proximité de la gare de Matsushima Kaigan.

Ensuite la route vers l’hôtel se trouve 2 stations après Matsushima Kaigan. Le check in à l’hôtel a lieu à partir de 15h.

Matsushima Kaigan 

16:3416:45 1 station JR Sensekisen train rapide/Direction : Ishinomaki

Nobiru 

Je vais prévenir l’hôtel de venir vous chercher à 17h à la gare de Nobiru. N’oubliez pas vos maillots de bain pour la piscine et la plage. (attention au retour!)

Jeudi 23 août

Aizu-Wakamatsu

1 nuit à Fuji Grand Hotel (0242-24-1111) (pas de repas compris)

(2 Twin + 1 single/ 4900 yens par personne)

Aizu est une ville féodale très agréable, où de nombreuses visites sont possibles : maisons de samourai (dans un autre style que celles de Kakunodate), château et très belles fortifications, jardins japonais, musée du sake,...

 

Le texte de réservation de Shinkansen en Japonais :

« 823日仙台からのやまびこ214号郡山までの予約を6名でお願いします »

Nobiru 

11:1711:57 5 stations JR Senseki sen/Train rapide/Direction : Aoba Dori

Sendai/ Changement de train 

12:1112:52 1 station JR Shinkansen YAMABIKO 214

Kooriyama/ Changement de train 

13:4314:53 1 station JR Jyoban Nishisen/ Train rapide

Aizu wakamatsu

(officine de tourisme : 1-1 Outemachi, Aizu-Wakamatsu City, Fukushima, 965-0873 Japan
TEL 0242-27-4005
)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan de l’hôtel

 

Vendredi 24 août & Samedi 25 août

Miyajima

2 nuits à l’Auberge Kawaguchi (petit déjeuner japonais compris)

Soirée du vendredi et journée du samedi à Miyajima. Une autre expérience, LA carte postale du Japon, un sanctuaire rouge vermillon et son portique sur l'eau, une athmosphère japonaise avec des centaines de touristes (la plupart locaux) qui déambulent, comme vous, en yukata (kimono d'été, fourni par l'auberge) dans les rues illuminées du village sans voitures. Féérique.

Réservation au nom de MERIOCHAUD Vincent, 2 chambres pour les 5 personnes.

Aizu Wakamatsu - Miyajima

 

Aizu Wakamatsu 

9:1110:13 4 stations JR Joban Nishisen Kaisoku

Kooriyama / Changement de train 

10:3211:56 3 stations JR Shinkansen Max Yamabiko 106

Tokyo terminus / Changement de train 

12:4016:46 Direction : Okayama, JR Shinkansen Hikari 37

Okayama / Changement de train 

16:5117:32 Direction Hiroshima, JR Shinkansen Hikari Rail Star 471

Hiroshima / Changement de train 

???????? JR Sanyo Honsen (temps ?)

Miyajima guchi / Changement vers ferry 

???????? (entre 6h25 et 22h40) JR Ferry (temps ?)

Miyajima (enfin !)

 

 

 

Plan de Kawaguchi 0829-44-0018

Sud

Nord 

Dimanche 26 Lundi 27 août

Osaka

2 nuits à Carpe Diem (Pas de repas compris)

Miyajima-Osaka via Himeji. Dernier jour du JR Pass. De Miyajima vous retournez à Hiroshima (visite du musée de la paix), puis prenez un Shinkansen pour Himeji (visite du château), et enfin un dernier Shinkansen pour Osaka. Journée du lundi à Osaka

 

Le texte de réservation du Shinkansen en Japonais :

« 826日広島~新大阪のひかりレールスター456号の予約を6名でお願いします »

Miyajima

???????? JR Ferry

Miyajimaguchi

8:118:41 JR Sanyo Honsen

9:089:37 JR Sanyo Honsen

Hiroshima (office du tourisme dans la gare) : visite du musée de la paix Ligne de tramway M (M1-M10 Genbaku Dome Mae)

12:1013:13 JR Shinkansen Hikari (Rail Star) 458

Himeji (office du tourisme près du château, 1.5km de la gare)

 17:1417:44 JR Shinkansen Hikari (Rail Star) 458

Shin Osaka

18:0118:05 JR Kyoto Line

18:1518:19 JR Kyoto Line

Osaka

???????? JR/大阪環状線 (Osaka Kanjousen / loop line)  

Morinomiya 森ノ宮駅

 

Plan de Carpe Diem (06-6961-0444) :

 

Mardi 28 au Vendredi 31 août

Nara

Midoribashi 緑橋駅 (métro)

08:4508:51 Osaka City Chuou Line

Nagata 長田駅 (métro)

08:5509:08 Kintetsu Keihanna Line

Ikoma

09:2509:41 Kintetsu Nara Line Rapid

09:5810:13

Kintetsu Nara

Office du tourisme au sud de la gare Kintetsunara.

Kyoto

Kintetsu Nara

16:0016:34 Kintetsu Ltd. Express

16:1617:02 Kintetsu Kyoto Express

16:3017:07 Kintetsu Ltd. Express

(idem sur 17h, 18h, 19h)

Kyoto

3 nuits à K’s House (075-342-2444) (Pas de repas compris)

Arrivée le soir à Kyoto.

Mercredi, jeudi et vendredi à Kyoto

 

Plan de K’s House

 

Vendredi 31 août au Mardi 4 septembre

Tokyo 

4 nuits à Sakura Hostel (Petit déjeuner compris)

Départ de Kyoto le vendredi soir.

 

Le texte de réservation du Shinkansen en Japonais :

« 831日京都~東京のひかり368号の予約を5名でお願いします »

Kyoto 

 Surpriiiiise !

Tokyo

 

Samedi, dimanche, lundi, mardi

Ginza, Akihabara, Ikebukuro, Tokyo tower, Ueno, palais impérial, Asakusa, Roppongi

 

Mardi 4 septembre

 

Départ (triste) du Japon, valises archi-remplies.

 

Rendez-vous à Sakura Hostel à 17:30. Le train parti ra à 18:29 d’Ueno

VOL : AF 277 Départ : 21:55 Arrivée : le 5 septembre à 04 :15 de matin

En cas de problème, voici nos contacts téléphoniques au Japon :

Yuki : 070 56 29 32 90 DJ : 070 65 29 14 66 Ayumu : 080 30 21 36 22

Ou aux bureaux de ALJ à Tokyo : ( 03) 32 60 21 73

 

 

AUTRES POSSIBILITÉS DE SORTIES ET EXCURSIONS

Tous les dimanches

Le dimanche est la meilleure journée pour visiter le quartier de Harajuku, où sont situés le Sanctuaire Meiji, Yoyogi Park (concerts amateurs), Takeshita Dori (la rue de la mode des écolières, bondée), Omote Sando, les nouveaux Champs Elysées de Tokyo, et éventuellement s’arrêter à l’Oriental Bazar, qui propose des souvenirs bien pensés pour des occidentaux. Harajuku/Omote Sando est placé entre Aoyama (le quartier de la mode de luxe) et Shibuya. Il y a donc d’autres possibilités de continuer la visite à pied.

 

 

Carte du Japon, un bon lien :

http://www.jnto.go.jp/eng/map/index_map.html

Posté par sto_ à 03:37 PM - Voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Récit d'un voyage au Japon (1)

Jeudi 16 Août

Atterrissage à l'aéroport de Tōkyō - Narita vers 6h40. Il fait beau, l'hôtesse annonce 26°C dehors, le soleil est levé depuis une à deux heures. Nous remplissons les formulaires pour le Visa et la déclaration de douane. Une fois sortis de l'avion, nous commençons par aller chercher nos bagages, puis passons par la douane (rien à déclarer pour le moment). Nous arrivons ensuite dans un hall de l'aéroport où une hôtesse japonaise nous montre un papier concernant ALJ. Nous semblons concernés, seulement, elle ne parle pas beaucoup anglais, et très doucement... Nous essayons de contacter ALJ via les différents numéros de téléphone qu'ils nous ont laissés: tous aboutissent sur le répondeur... Pas de panique, on attend un peu. Yuki arrive, elle a pris le premier train, mais nous étions là avant elle. Nous sortons de l'aéroport pour nous diriger vers le bus qui nous amènera au Sakura Hostel d'Asakusa. Premier choc: l'air ambiant. Il est à peine 7h30, il fait incroyablement chaud et humide. Nous n'avions encore jamais ressenti ça auparavant; je fais tout de suite la comparaison avec un sauna. Nous nous dirigeons tranquillement vers le bus, quand nous croisons notre premier distributeur de boissons: ce ne sera pas le dernier. Bonne nouvelle: il accepte les billets. Nous prenons donc notre première boisson et constatons que ce n'est pas très cher: 150¥ la boisson, soit moins d'1€, alors que nous sommes encore à l'aéroport.

Nous remarquons aussi que les japonais boivent plein de boissons que nous ne connaissons pas en France, et que nous n'aimerions probablement pas: thé vert froid (j'ai goûté, c'est... spécial !), diverses boissons fraîches au café ou au thé, etc.

Nous arrivons dans le bus: il est évidemment climatisé.

Le bus mettra 1h20 pour nous amener à l'hôtel. Pendant ce temps-là, Yuki et Paolo, les deux organisateurs d'Autrement Le Japon (ALJ) nous accompagnant, prennent le temps de distribuer des papiers et de nous expliquer quelques détails sur notre séjour. Nous pouvons aussi commencer à nous faire à cette autre civilisation. On roule à gauche, les barrières de télépéage s'ouvrent à une vitesse telle que le bus ne prend pas la peine de descendre en dessous de 50km/h pour la franchir, les voitures ne sont pas les mêmes qu'en France: beaucoup de voitures compactes et pourtant imposantes, la plupart des conducteurs portent des gants pour conduire...

Nous nous approchons du centre de Tōkyō: premiers immeubles, deuxième choc: c'est imposant, c'est dense, c'est en évolution permanente: les grues sur les toits des immeubles sont courantes.

Nous prenons déjà des photos à travers les vitres du bus.

Arrivée dans la ville: il y a des routes et des lignes de train/métro dans tous les sens: ça se croise, ça passe l'un par dessus l'autre, ça s'emmêle. Il y a du monde dans les rues, mais la chaleur de ce premier jour limite le nombre d'autochtones dans les rues. Ils ont un éventail à la main, voire un parapluie leur servant d'ombrelle, et longent les murs pour se tenir à l'ombre.

Arrivée à Asakusa: le bus s'arrête le long d'un trottoir, et nous descendons dans la rue. Troisième choc: il fait toujours aussi chaud !

Nous nous engageons dans une rue étroite avec Yuki qui nous emmène à l'hôtel. La masse imposante de lignes électriques aérienne nous surprend.

300m de marche avec nos imposantes valises et nos sacs à dos plus tard, nous arrivons devant ce qui va être notre demeure pour 4 jours et 4 nuits: le Sakura Hostel du quartier d'Asakusa. Nous entrons dans l'hôtel avec Yuki: « Hirasshaimase ! », nous entendrons cette expression qui signifie « Bienvenue » à l'entrée de chaque boutique, hôtel, combini (« convenient store », une superette), restaurant, etc., dans lequel nous rentrerons.

Nous allons ranger nos bagages lourds au sous-sol (il n'est que 9h, et le check-in est à partir de 13h), puis Yuki nous offre à boire au distributeur de boissons de l'hôtel (merci !), et nous nous asseyons à une table pour discuter des derniers détails du voyage: réservations de trains, modifications du planning pour coller au mieux à nos attentes...

Une fois la boisson terminée, Yuki nous accompagne jusqu'au métro pour nous expliquer un peu comment cela fonctionne, nous faire visiter, et effectuer quelques formalités.

Nous partons en direction du temple Sensō-Ji, et de ses rues commerçantes. Nous nous arrêtons au temple, prenons des photos, admirons, et nous imprégnons de plus en plus de la culture Tokyoïte. Nous reprenons ensuite notre marche en  direction de la gare de métro d'Asakusa, en traversant une ruelle remplie de boutiques de souvenirs et de nourriture typiques, il y a foule, à tout juste 9h30.

Nous descendons dans le métro, où Yuki nous explique le fonctionnement le carte Suica: une carte qu'on obtient contre 500¥ de caution, et qu'on charge ensuite dans les bornes automatiques présentes dans toutes les gares. Elle nous sera d'une grande utilité, puisqu'elle nous évitera d'acheter un billet à chaque déplacement.

La densité et la complexité du métro nous effraie, mais nous serons vite rassurés en constatant que les panneaux, les appels au micro, et les plans, sont au moins doublés en romaji (« écriture romaine » l'alphabet occidental), si ce n'est pas en anglais.

Armés de notre carte, nous franchissons les barrières du métro, descendons, puis rentrons dans le première rame qui arrive: elle nous amènera jusqu'à la grande gare d'Uenō.

Les rames sont très longues, très larges, pourvues de nombreuses poignées pour se tenir quand on reste debout, et la publicité y est très présente.

Nous arrivons rapidement à Uenō, et prenons déjà notre deuxième bain de foule. Arrivés au rez-de-chaussée, nous observons, remarquons que c'est une gallerie marchande, et constatons que de nombreuses lignes sont au départ et à l'arrivée de cette gare.

Nous commençons par tenter de récupérer notre Japan Rail (JR) Pass, qui nous permettra de voyager gratuitement en train durant une semaine, mais l'office est fermé. Nous partons en attendant donc dans les rues d'Uenō, à la recherche de billets de train d'occasion, correspondant au trajet KyōtoTōkyō que nous devrons effectuer plus tard lors de nos pérégrinations.

Nous ferons choux blanc, mais cela aura au moins eu le bénéfice de nous faire découvrir les petites rues d'Uenō, remplies de boutiques très diverses (poissonnier, vêtements, pachinko, et j'en passe). Il est 10h, mais nous n'arrivons pas à nous y faire, nous nous croyons en plein après-midi; et nous ne réalisons pas encore tout à fait que nous sommes à plus de 10.000 km de notre terre natale.

Il est 10h30 quand nous revenons à la gare, heure à laquelle ouvre l'office où nous récupèrerons nos JR Pass. Sylvain y prononce ses premiers mots japonais, « Dōmo Arigatō », probablement trop poli envers la guichetière, qui ne pourra s'empêcher d'en rigoler avec sa collègue.

Nous partons ensuite réserver la partie réservable des billets de train correspondant à notre parcours.

Cela prendra une bonne heure à Yuki, en possession de nos JR Pass, pour s'occuper de tout ça (encore merci !). Elle finit par nous expliquer les derniers petits détails, puis nous dit au revoir, et nous laisse nous débrouiller.

Midi approche, la faim se fait sentir, nous décidons de retourner au Sakura Hostel, et de trouver à manger sur la route. Nous prenons le métro, puis nous arrêtons dans un combini pour y acheter nos premiers bentō (plateau repas typiquement japonais, contenant du riz, et divers accompagnements, comme des maki: roulés de riz dans une algue garnis de divers ingrédients, morceaux de poisson, ou de poulet, légumes...). Nième choc (je ne les compte plus): c'est extrêmement abordable ! Pour approximativement 3€ (500¥), nous avons un repas typique et suffisamment copieux !

Nous terminons notre marche jusqu'à l'hôtel, où nous déjeunerons dans la salle commune.

Nous enregistrons ensuite notre chambre: 3 lits doubles superposés, le sixième pouvant être occupé par n'importe quel autre client, nous informe-t-on.

Nous montons nos bagages, faisons nos lits, prenons possession de notre casier sécurisé.

Nous nous prélassons aussi un peu, avant de repartir visiter les rues de Tōkyō vers 14h.

Nous serons restés pendant 1h30 dans le quartier d'Asakusa, où je pris tellement de photos que j'en gardais l'appareil au poing.

J'ai eu, moi aussi, à prononcer mes premiers mots de japonais, lorsque je me rendis compte que j'avais laissé tomber un mouchoir en tissus, qu'une personne avait ramassé.

« - Sumimasen, kore wa watashi no desu. (Excusez-moi, ceci est à moi.)

   - Ah, dōzō. (Ah, tenez.)

   - Arigatō gozaimasu. » (Merci beaucoup.)

J'étais plutôt fier de moi sur le moment, même si j'ai fait une petite faute grammaticale en utilisant « kore » (ceci, près de moi), au lieu de « sore » (cela, près de vous).

Nous sommes de retour à l'hôtel aux alentours de 15h30, le soleil est déjà très bas dans le ciel (on se croirait aux alentours de 19h en France). Nous nous détendons un peu sur nos lits, prenons, pour certains d'entre nous, une douche bienfaisante, puis partons à la recherche d'une repas du soir. Nous comprendrons assez rapidement que les japonais mangent très tôt (18h00), et que les divers endroits où nous pourrions manger ferment rapidement. Il est aux alentours de 20h30 lorsque nous trouvons un restaurant à nouilles ouvert, dans lequel nous mangerons un bol de nouilles épaisses dans leur soupe (Udon), au contenu que nous n'arrivons pas à reconnaître, mais dont nous nous satisferons amplement, ce repas complet nous aura encore une fois coûté très peu cher: dans les 500¥.

Nous retournons enfin à l'hôtel, pour une première nuit de sommeil plus que méritée, et nous endormons dans notre chambre climatisée, en pensant à tout ce qui nous est arrivé dans la journée, et à tout ce qui nous attend pour les jours à venir...

Posté par sto_ à 03:21 PM - Récit d'un voyage au Japon - Commentaires [0] - Permalien [#]


Fin »